Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Toutes les dissertations

John Stuart Mill, De la liberté

John Stuart Mill est un philosophe et économiste britannique . C'est l'un des penseurs libéraux le plus influent du 19e siècle. Son ouvrage De la liberté est un essai de philosophie paru en 1859, influencé par les écrits des auteurs allemands comme Goethe. La première édition française a été rédigée par Charles Brook Dupont-White en 1860. C'est sur...

1 page - 1,80 €

« Il serait préférable de ne pas laisser au hasard le soin de former les couples. » René BARJAVEL

« Il serait préférable de ne pas laisser au hasard le soin de former les couples » prétend René Barjavel. Ce même Barjavel qui est persuadé que l'homme a pour seule raison de vivre la mission de procréer et peut-être aussi d'être témoin de l'univers. Et, toujours selon lui, l'amour n'est qu'un outil, une arme créée par une force créatrice...

2 pages - 1,80 €

"Bon Goût et Mauvais Goût"

« Tous les goûts sont dans la nature », dit le proverbe populaire. Depuis l'Antiquité et, plus récemment, les débuts de la philosophie de l'art au début du XVIIIème siècle, des centaines de débats ont lieu, et des centaines d'auteurs ont écrit sur la question tant de fois rebattue du « beau » et, la deuxième notion étant...

3 pages - 1,80 €

Le désir - le bonheur : texte de Schopenhauer extrait du Monde comme volonté et comme représentation

Introduction Si l'un de nos désirs les plus fondamentaux est celui d'être heureux, nous avons tendance à penser spontanément que le bonheur réside dans la satisfaction du plus grand nombre de nos désirs, sinon de tous. Pourtant cela ne nous conduit-il pas à vouloir satisfaire sans cesse de nouveaux désirs et à éloigner par là toute perspective de bonheur...

5 pages - 1,80 €

Suis-je le mieux placé pour me connaître moi-même ?

  « Je suis très certain, sans fantôme et sans illusion (...), que j'existe pour moi-même, que je connais et que j'aime mon être. Et je ne redoute point ici les arguments des académiciens ; je ne crains pas qu'ils me disent : Mais si vous vous trompez ? Si je me trompe, je suis. » Saint Augustin, La Cité...

5 pages - 1,80 €

Changeons-nous ou restons nous le même ?

Il existe plusieurs concepts qui, selon les usages que nous en faisons, tendent à prouver que l'homme au cours du temps admet des modifications plus ou moins importantes. Cependant, ceci nous amène à nous demander s'il est raisonnable d'utiliser le terme de changement. En effet, peut-on affirmer réellement que ces modifications ont des conséquences sur notre identité personnelle...

3 pages - 1,80 €

L'évolution créatrice - BERGSON

Le texte que nous allons étudier aujourd'hui est extrait d'une oeuvre d'Henri Bergson s'intitulant « l'évolution créatrice » et se situe au deuxième chapitre du livre. Dans ce texte, Bergson qui est un philosophe français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle met en oeuvre la thèse suivante : « A partir de...

3 pages - 1,80 €

Le langage - Georg Wilhelm Friedrich Hegel

Dans ce texte, Hegel s'imprègne de la tradition philosophique en abordant un des thèmes centraux : le langage. En effet, cette faculté nous permet de communiquer avec autrui, de reconnaître notre monde ainsi que de donner un sens aux choses qui nous entourent. De ce fait, Hegel démontre encore une fois son appartenance à la philosophie traditionnelle en...

2 pages - 1,80 €

Schopenhauer: l'homme, cet "animal métaphysique" (Commentaire de texte)

Selon Schopenhauer, bien que, comme tout être, l'Homme meurt, cet « animal métaphysique » est particulier, car il ne peut s'empêcher de s'étonner de son existence, et se poser la question de la Création. L'étonnement, c'est là la base de la philosophie. Ayant accédé à la conscience de soi, doué d'intelligence, et conscient de sa finitude, l'Homme voudrait...

2 pages - 1,80 €

Hegel, Esthétique : la conscience

«Les choses de la nature n'existent qu'immédiatement et d'une seule façon, tandis que l'homme, parce qu'il est esprit, a une double existence ; il existe d'une part au même titre que les choses de la nature, mais d'autre part il existe aussi pour soi, il se contemple, se représente à lui-même, se pense et n'est esprit que par...

3 pages - 1,80 €

Hume, Traité de la nature humaine, I, IV, 6 - Commentaire de l'extrait

Le premier paragraphe de notre extrait est une attaque contre la thèse cartésienne de l'identité personnelle établie par l'activité de la pensée (ou ce que nous pourrions appeler, en termes anachroniques, la conscience réflexive). On en trouve la démonstration dans la Seconde Méditation, « De la nature de l'esprit humain ; et qu'il est plus aisé à connaître que le corps »....

2 pages - 1,80 €

La justice et la loi chez Blaise PASCAL

"Il est juste que ce qui est juste soit suivi, il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi. La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans force est contredite, parce qu'il y a toujours des méchants ; la force sans la justice est accusée....

2 pages - 1,80 €

Machinisme et Culture à partir d'un texte de BERGSON

Le machinisme peut se définir rapidement comme l'utilisation industrielle et intensive des machines. Son principe est l'automatisation de la production. La notion de "culture", au contraire, évoque l'autonomie de l'esprit et la créativité (plutôt que la productivité). Ces sont deux principes apparemment opposés, mais ainsi que le suggère Bergson dans ce texte, le choix de la culture n'est-il...

2 pages - 1,80 €

BERGSON: Le moi et la durée

Nous sommes libres quand nos actes émanent de notre personnalité entière, quand ils l'expriment, quand ils ont avec elle cette indéfinissable ressemblance qu'on trouve parfois entre l'oeuvre et l'artiste. En vain on alléguera que nous cédons alors à l'influence toute-puissante de notre caractère. Notre caractère, c'est encore nous ; et parce qu'on s'est plu à scinder la personne...

4 pages - 1,80 €

Explication de texte : Hobbes

« Celui dont les désirs ont atteint leur terme ne peut pas davantage vivre que celui chez qui les sensations et les imaginations sont arrêtées. La félicité est une continuelle marche en avant du désir, d'un objet à un autre, la saisie du premier n'étant encore que la route qui mène au second. La cause en est que l'objet...

4 pages - 1,80 €

Merleau-Ponty, Phénoménologie de la Perception: le corps, la nature et la culture

L'usage qu'un homme fera de son corps est transcendant à l'égard de ce corps comme être simplement biologique. Il n'est pas plus naturel ou pas moins conventionnel de crier dans la colère ou d'embrasser dans l'amour que d'appeler table une table. Les sentiments et les conduites passionnelles sont inventés comme les mots. Même ceux qui, comme la paternité,...

3 pages - 1,80 €

Commentaire Texte Sartre, "Cahiers Pour Une Morale"

Et comme il faut assumer nécessairement pour changer, le refus romantique de la maladie par le malade est totalement inefficace. Ainsi y a-t-il du vrai dans la morale qui met la grandeur de l'homme dans l'acceptation de l'inévitable et du destin. Mais elle est incomplète car il ne faut l'assumer que pour la changer. Il ne s'agit pas...

3 pages - 1,80 €

Avons-nous vraiment conscience de l'objet de nos désirs ?

«Je dépense, donc je vois que je suis ! » affirme Jean Baudrillard dans Le système des objets, la consommation des signes soulignant ainsi la relation étroite qui existe entre le désir de consommer et la perception de l'existence. Le verbe « penser » est alors remplacé par le verbe « dépenser » (remarquons aussi le jeu de...

2 pages - 1,80 €

Le philosophe doit-il se tenir à l'écart du monde ?

Pour être philosophe, l'individu doit être en mesure de se départir des opinions communes, des idées préconçues, des attitudes standardisées dans le monde. Il a besoin de prendre ses distances par rapport à tout ce l'on admet dans sans aucune critique. C'est peut-être pour cette raison que le philosophe a besoin de s'écarter de ce que Martin Heidegger...

2 pages - 1,80 €

NIETZSCHE et la croyance au génie de l'artiste

I L'artiste et ce don inné discuté : « l'inspiration ». (« Les artistes ... grâce ») Rappelons tout d'abord que l'inspiration semble être « une idée soudaine qui pousse a la création » et que l'intuition subite serait l'établissement d'une « connaissance directe et immédiate qui ne nécessite pas le recours au raisonnement ». Dans la première partie...

3 pages - 1,80 €

Satisfaire ses désirs, est-ce être libre ?

Une des questions les plus importantes que soulève le thème du désir est sans nul doute en rapport avec la liberté et le bonheur, l'homme souhaitant par tous les moyens accéder a cet état. Il s'agit tout d'abord d'introduire la notion de liberté. La liberté au sens primitif s'oppose à l'esclavage et se définit alors négativement comme absence...

5 pages - 1,80 €

DE QUOI POUVONS-NOUS ETRE ASSURE ?

L'expression « être sr de quelque chose », est par définition, la certitude d'être dans le vrai. Si l'on recherche des synonymes du terme « certitude » dans le dictionnaire, on trouve : « croyance, dogme, évidence, parole d'évangile ». En effet ils ne sont pas très positifs. La plupart des hommes croient tout savoir sur tous....

2 pages - 1,80 €

Réformer ses désirs ou l'ordre du monde ?

L'Homme est un être particulier étant muni ou même dominé par des désirs qu'il veut satisfaire et réaliser, même si ces désirs sont souvent une réalité qui échappe à l'Homme et qui lui est supérieure. La plus part du temps, les désirs s'opposent à l'ordre du monde, à la réalité structurée d'une certaine façon qui est « un...

3 pages - 1,80 €

L'homme peut-il ne pas vouloir chercher le vrai ?

«  Tous les hommes désirent naturellement savoir ». Vouloir, c'est appliquer sa volonté, son énergie à obtenir quelque chose. La vérité, c'est le caractère de ce qui est vrai ; adéquation entre la réalité et l'homme qui la pense. La vérité est une notion très complexe : philosophie, science et religion la recherchent. Elle peut être définie comme une adéquation de...

3 pages - 1,80 €

Mentir peut-il être permis ?

Introduction : Tout d'abord, la réflexion philosophique suivante est orientée vers la notion d'honnêteté ainsi que celle du mensonge. Ce questionnement qui concerne l'être humain dans son intériorité fait face au plus contradictoire des raisonnements dans notre société actuelle. L'idée m'est venue d'aborder ce sujet à la suite de la lecture d'un proverbe cité par Plaute, un poète comique latin...

6 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 1324 1325 1326 1327 1328 1329 1330 1331 1332 1333 1334 1335 1336 1337 1338 1339 1340 1341 1342 1343 1344 1345 1346 1347 1348 1349 1350 1351 1352 1353 1354 1355 1356 1357 1358 1359 1360 1361 1362 1363 1364 1365 1366 1367 1368 1369 1370 1371 1372 1373 1374 1375 1376 1377 1378 1379 1380 1381 1382 1383 1384 1385 1386 1387 1388 1389 1390 1391 1392 1393 1394 1395 1396 1397 1398 1399 1400 1401 1402 1403 1404 1405 1406 1407 1408 1409 1410 1411 1412 1413 1414 1415 1416 1417 1418 1419 1420 1421 1422 1423