Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Toutes les dissertations

Quelle est la part du social dans la vie psychologique ?

Auguste Comte a dit que l'individu séparé de la société est une abstraction ; la société est en effet le milieu naturel de l'homme, et il est devenu banal de rappeler la formule d'Aristote : « l'homme est un animal social », mais cette formule garde tout son sens et vaut pour tous les moments et toutes les...

3 pages - 1,80 €

Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde. Bertolt Brecht

Dans des Notes, rédigées quelque treize années après l'écriture de la pièce, Brecht identifie celle-ci à une « parabole dramatique» : « Ui est une parabole dramatique écrite avec le dessein de détruire le traditionnel et néfaste respect qu'inspirent les grands tueurs.» Cette expression est révélatrice de la fonction que Brecht assigne à son théâtre. Il suffit de...

4 pages - 1,80 €

Le monde de demain dépendra de la vision qu'en auront nos enfants.

Notre futur ce sont nos enfants, car tout a une fin comme notre vie. Tous ceux qu'on fais restera pour eux. Du même notre éducation et notre savoir faire. Apres nous ce sont nos enfants qui dirigeront le monde avec leur point de vue et opinions. Pour qu'ils fassent la bonne décision, c'est indirectement les parents qui jouent...

1 page - 1,80 €

Le mal réside-t-il dans la violence ?

    Introduction :               La violence est un usage de la force, d'une puissance contre un objet ou un individu. Elle est essentiellement destructrice mais peut servir au maintien de l'ordre et de la sécurité : son statut est ambiguë. En effet, comme le développe Gusdorf dans la Vertu de la force, réduite à elle-même, la violence est une absurdité pure,...

5 pages - 1,80 €

La violence est-elle le mal ?

Dans l'honneur et la dignité notamment après les crimes contre l'humanité de la Seconde Guerre mondiale avec les chambres à gaz, les assassinats de résistants etc. : « l'extermination des juifs est le produit de la méchanceté pure et de la méchanceté ontologique ». Il s'agit d'un crime « contre-nature [...] Oublier ce crime gigantesque contre l'humanité serait un nouveau crime contre...

5 pages - 1,80 €

Etude d'un concept: la mort

Définition Au sens propre, la mort désigne la cessation définitive de la vie pour un être vivant : personne, animal, végétal. Les principaux aspects à étudier Les grands problèmes qui se posent à ce propos sont ses causes et ses rapports avec la société, et notamment avec la médecine et avec la justice. La mort est aussi l'un des thèmes majeurs traités...

2 pages - 1,80 €

Selon vous, qu'est-ce que la culture ?

La notion de culture doit se définir de manière traditionnelle avant d'être considérée de façon plus moderne. De manière traditionnelle, on définit la culture à deux degrés : celui de la civilisation et celui de l'individu. On emploie souvent le mot culture pour désigner l'ensemble des caractères spécifiques d'une civilisation dans le domaine de la littérature, de la philosophie, des...

1 page - 1,80 €

L'homme qui gagne sa vie est-il fatalement "perdu pour le livre" ?

Paul Valéry, dans ses Regards sur le monde actuel, estime que, dans notre civilisation, l'homme qui gagne, sa vie est fatalement perdu pour le livre. Ce propos pessimiste repose sur des arguments manifestement exacts. Mais une meilleure organisation des loisirs devrait permettre de porter remède à cette situation. La crise du livre et de la lecture est dénoncée depuis longtemps...

1 page - 1,80 €

Que pensez-vous de cette affirmation : « Le bonheur humain est composé de tant de pièces qu'il en manque toujours»?

Orientations générales C'est un sujet de morale*, qui doit être traité à la fois sur le plan individuel et sur le plan social. Cette distinction peut d'ailleurs vous fournir une articulation pour les deux parties de votre plan. o Le plus difficile sera sans doute de définir la notion même de bonheur. Si vous ne parvenez pas à trouver une...

1 page - 1,80 €

« Hegel, le grand philosophe des temps modernes, a écrit que la lecture du journal était la prière du matin». Commentez et discutez s'il y a lieu.

Remarque. Ce sujet* peut être traité, dans un sens particulier, en examinant la citation uniquement du point de vue de la pratique personnelle; nous la traitons ici sur un plan général. Il s'agit d'examiner en quoi la lecture du journal peut se comparer à la prière du matin. Vous pouvez d'emblée adopter une conception large du sujet :...

1 page - 1,80 €

Les éléments d'optimisme et les manifestations de pessimisme quant à l'évolution de notre civilisation.

Des époques archaïques où l'homme a appris la fabrication des outils et la maîtrise du feu à celle du néolithique où il fit la découverte de la culture et où il ne se contenta plus seulement de la cueillette et de la chasse, l'évolution de la civilisation humaine a été considérable; puis elle est restée plus ou moins...

2 pages - 1,80 €

Faut-il être optimiste ou pessimiste par rapport à l'évolution de notre civilisation occidentale ?

La civilisation industrielle occidentale est en crise. Les grandes certitudes du XIXe siècle sur le progrès infini, sur le pouvoir libérateur de la science, sur la supériorité absolue du libéralisme se sont effondrées. L'Europe n'est plus la maîtresse du Monde. A l'issue de la seconde guerre mondiale, l'Europe a remis sa liberté entre les mains d'un puissant protecteur,...

3 pages - 1,80 €

La liberté est-elle une résistance ?

         .../...   Dès lors, si être libre se crée bien par la résistance (1ère partie), cette même liberté, ici du point de vue moral, se fait aussi malgré soi et ses penchants (2nd partie), voire contre soi dans le cas de la liberté civile (3ème partie), déplaçant systématiquement le rapport entre les libertés et les résistances au sein d'un...

5 pages - 1,80 €

La rencontre avec Mme de Warens - Confessions de ROUSSEAU

  «Je ne trouvai point Mme de Warens ; on me dit qu'elle venait de sortir pour aller à l'église. C'était le jour des Rameaux de l'année 1728. Je cours pour la suivre : je la vois, je l'atteins, je lui parle... Je dois me souvenir du lieu ; je l'ai souvent depuis mouillé de...

5 pages - 1,80 €

L'expérience instruit-elle la raison ?

L'expérience est l'ensemble de ce qui nous est donné immédiatement par les sens et la perception. Par expérience, on entend l'expérience et l'expérience scientifique. L'expérience semble être l'immédiateté même. Le problème alors de cette immédiateté est bel et bien qu'elle peut nous tromper ou du moins se révéler fausse. C'est bien ce que l'exemple du bâton brisé dans...

5 pages - 1,80 €

Le droit n'assigne-t-il que des bornes à la liberté ?

    La contrainte peut se concevoir comme un obstacle à un mouvement, à une action. Elle est une entrave à la volonté. Or la liberté est l'exercice de sa puissance naturelle à agir sur le monde extérieur et soi-même. Dès lors, la contrainte semble être un obstacle à ma liberté. La liberté doit faire face à une limitation...

5 pages - 1,80 €

Etre malheureux donne-t-il le droit d'être injuste ?

« Etre heureux est nécessairement ce que réclame tout être raisonnable mais fini ; c'est donc aussi un motif déterminant inévitable de la faculté de désirer » (Kant, Critique de la raison pratique). Or l'injustice est le plus simplement possible un défaut de justice, c'est-à-dire une entorse à un horizon d'attente normatif. L'injustice se comprend à l'aune d'une conception de la justice....

4 pages - 1,80 €

Le devoir civique. En quoi consiste-t-il en général? Certaines de ses formes revêtent-elles, à l'heure actuelle, une importance particulière.

Nous définirons devoir civique l'obligation d'accomplir ou de ne pas accomplir ce qui est ordonné ou défendu par une loi ou ce qui est la conséquence d'une organisation sociale, alors qu'il n'y aurait ni obligation ni défense sans ces lois et cette organisation. C'est un devoir de voter, dans un Etat où l'on vote; un devoir de faire...

1 page - 1,80 €

Quelle idée vous faites-vous du rôle de l'Etat et particulièrement d'un Etat moderne? Par des exemples précis faites comprendre l'étendue et la complexité des fonctions de l'Etat Existe-t-il des préjugés tenaces sur le rôle de l'Etat ?

Sujet difficile ou plutôt périlleux à cause des querelles violentes qui divisent les partis sur le rôle de l'Etat. Notre intention est de le traiter ici objectivement, sans prendre parti. Tout d'abord analyse de l'idée d'Etat et de son rôle. On appelle Etat tout ce qui est organisé par le gouvernement et administré, payé par lui. Parmi ces organisations,...

1 page - 1,80 €

Vous montrerez comment nous confondons très souvent avec la vérité des opinions qui n'ont aucun des caractères que doit avoir la vérité. Quelles sont les raisons de cette confusion ?

Si on examine avec soin ce qui attache ordinairement les hommes plutôt à une opinion qu'à une autre, on trouvera que ce n'est pas la pénétration de la vérité et la force des raisons, mais quelque lien d'amour-propre, d'intérêt ou de passion. C'est le poids qui emporte la balance et qui nous détermine dans la plupart de nos...

2 pages - 1,80 €

Etre libre est-ce n'avoir aucune obligation ?

A première vue être libre, c'est faire ce qu'on veut, ce qui nous plaît quand ça nous plaît; c'est n'être pas obligé, contraint à quoi que ce soit. Ainsi notre liberté semble pouvoir se déployer tous azimuts sans entraves. Toutefois, quand je regarde autour de moi, quand je considère l'environnement social, les circonstances les lois civiles ou les...

3 pages - 1,80 €

Y A-T-IL UN BESOIN DE RELIGION ?

La religion est une caractéristique de l'humanité. Des rites de l'Homme de Cro-Magnon aux multiples cultes d'aujourd'hui, on perçoit qu'elle existe dans toutes les sociétés depuis la naissance de la culture. Les religions sont à la base des peuples, c'est donc un besoin pour eux qu'elle soit présente, tant par l'habitude mais parce qu'elle est nécessaire à la...

3 pages - 1,80 €

Peut-on reprocher à l'art d'être inutile ?

Le point de vue du reproche est un point de vue paresseux si l'on veut : il veut l'achèvement sans en passer par le processus, pas le travail, la mise en œuvre (Wirklichkeit, energeïa), au risque de l'échec. Il est oubli du sens de « parfait » : il prend ce mot comme désignant un modèle absolu, alors...

6 pages - 1,80 €

Peut-on reprocher à une oeuvre d'art de ne rien vouloir dire ?

Souvent, il nous est arrivé de nous arrêter devant une œuvre d'art et de méditer longuement, cherchant sa signification que nous ne voyions pas. En effet, le sens d'une œuvre n'est pas toujours explicite et il se peut même que l'auteur n'ait volontairement pas donné de signification à son œuvre. Mais la question n'est...

2 pages - 1,80 €

La conscience est-elle le privilège de l'homme ?

INTRO Le mot « Conscience » vient du latin « cum scientia » qui signifie « avoir le savoir ».En effet, la conscience désigne la connaissance plus ou moins claire que nous avons de nos sentiments ou de nos actes, mais également de la connaissance de leur valeur morale : il convient de distinguer l'aspect strictement psychologique de...

2 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 1324 1325 1326 1327 1328 1329 1330 1331 1332 1333 1334 1335 1336 1337 1338 1339 1340 1341 1342 1343 1344 1345 1346 1347 1348 1349 1350 1351 1352 1353 1354 1355 1356 1357 1358 1359 1360 1361 1362 1363 1364 1365 1366 1367 1368 1369 1370 1371 1372 1373 1374 1375 1376 1377 1378 1379 1380 1381 1382 1383 1384 1385 1386 1387 1388 1389 1390 1391 1392 1393 1394 1395 1396 1397 1398 1399 1400 1401 1402 1403 1404 1405 1406 1407 1408 1409 1410 1411 1412 1413 1414 1415 1416 1417 1418 1419 1420 1421 1422 1423