Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Toutes les dissertations

« Imaginer, c'est [...] hausser le réel d'un ton. » Bachelard, L'Air et les Songes, 1943. Commentez.

Analyse : Bachelard s'inscrit en faux contre la définition classique que l'on peut donner de l'imagination c'est-à-dire comme « la faculté de former des images ». En effet, réduire l'imagination en tant que productrice d'images c'est la réduire à la simple fantaisie ou ne pas saisir tout l'apport qu'elle peut fournir. L'imagination n'est pas tant la faculté, c'est-à-dire...

1 page - 1,80 €

Kant: Fondation de la métaphysique des Moeurs

Texte :   « Mais quelle peut être enfin cette loi dont la représentation doit déterminer la volonté par elle seule et indépendamment de la considération de l'effet attendu, pour que la volonté puisse être appelée bonne absolument et sans restriction ? Puisque j'ai écarté de la volonté toutes les impulsions qu'elle pourrait trouver dans l'espérance de ce que...

5 pages - 1,80 €

Homas Hobbes : "Les enfants sont fidèles à leurs règles"

Explication d'un extrait du Léviathan de Thomas Hobbes : "les enfants sont fidèles à leurs règles, alors que les hommes ne le sont pas parce que, étant devenus forts et têtus, ils en appellent à la coutume contre la raison, et à la raison contre la coutume, comme cela sert leurs intentions, fuyant la coutume quand leur intérêt...

6 pages - 1,80 €

Je tiens Flaubert et Goncourt pour responsables de la répression qui suivit la Commune parce qu'ils n'ont pas écrit une ligne pour l'empêcher. Jean-Paul Sartre.

En 1945, l'existentialisme est à la fois plus et moins qu'une philosophie : il est devenu une mode. Son chef de file, Jean-Paul Sartre, fait figure de nouveau gourou aux yeux de l'opinion publique. Il n'est plus ce « chef spirituel pour mille jeunes gens » que devinait en lui Paulhan, mais déjà le maître à penser de...

3 pages - 1,80 €

Dès que le savoir marche le premier, l'art est perdu. Alain

Un auteur peut être, en même temps qu'un bon écrivain, un bon critique. Hugo, Edgar Poe, Baudelaire, Mallarmé, Valéry et bien d'autres en sont la preuve. Valéry pensait même qu'il n'y avait pas de grand poète qui ne soit pas en même temps un critique. La théorie n'est donc pas incompatible avec l'aptitude à créer. Mais quand Alain (1868-1951)...

2 pages - 1,80 €

Qu'est-ce que comprendre autrui ?

Autrui est tout simplement l'autre que moi. Je réalise mon existence, mes gestes, mon apparence, grâce à autrui que je rencontre et côtoie. Cependant, cet autre est quelques fois vu comme autre moi, cela voudrait donc dire qu'il est comme moi et qu'il pense comme moi. Dans ce cas comprendre autrui serait chose simple, or, et il est...

3 pages - 1,80 €

Comment aider les parents à éduquer leurs enfants ?

Introduction Dans le contexte actuel, les parents ont besoin d'aide pour saisir l'humanité dans ses enfants et de mettre en expérience dans la famille de ce qu'ils ont acquis durent la vie de célibat et les années des études ou la formation. Ainsi dans le cadre des études en matière philosophie de l'éducation des adultes. Nous chercherons de conseil...

8 pages - 1,80 €

Pédophilie et Religion

Dans le contexte actuellement, et sur cadre de nos études philosophie en matière de sociologie, nous allons analyser sociologiquement le fait pédophilie et l'abus sexuel qui existent au sein du clergé et ailleurs. Ce fait met un problème que le monde est arrivé à un certain paroxysme et tout le monde a envie d'attaquer la vie de prêtres,...

10 pages - 1,80 €

LA CATHARSIS: La tragédie est donc l'imitation d'une action noble, conduite jusqu'à sa fin [...] et qui, par l'entremise de la pitié et de la crainte, accomplit la purgation des émotions. Aristote

Aristote (IVe siècle av. J.-C.) aborda tous les domaines du savoir de son temps. Il traita de logique dans l'Organon, de physique, de sciences naturelles, de métaphysique, de morale - notamment dans l'Éthique à Nicomaque -, de politique. Il écrivit aussi une étude des genres littéraires dans sa Poétique dont il nous manque malheureusement des éléments importants. A propos...

2 pages - 1,80 €

La moralité consiste-elle dans la recherche du bonheur ?

... Alors il tend à idéaliser le passé, notamment la période la plus heureuse de sa vie. Le bonheur résonne comme un état de sensibilité à l'instant et à la nature. Ainsi le bonheur chez Rousseau est quelque chose de simple. C'est une aptitude à être heureux un moment donné, un état de sensibilité qui permet de se...

3 pages - 1,80 €

Distinction du désir et de la volonté.

Désirer et vouloir ne sont pas des termes synonymes. On peut désirer sans vouloir, c'est-à-dire se représenter la possession d'un certain objet comme une chose agréable, en jouir d'avance par la pensée. Vouloir, c'est sans doute désirer ; mais c'est faire effort pour réaliser son désir, pour conquérir l'objet qui nous apparat t comme un bien. Désirer ne...

2 pages - 1,80 €

Peut-on, par la seule psychologie, donner une solution au problème de la liberté ?

Notre conscience est-elle un champ de bataille où évoluent, sans notre intervention, les différents motifs d'action qui se présentent à notre esprit? Ou plutôt ces idées, ces jugements qui se pressent et se formulent dans notre pensée ne dépendent-ils pas un peu de nous-mêmes ? La tournure qu'ils prendront et le terme pratique où. ils aboutiront ne sont-ils...

2 pages - 1,80 €

De la nature et du rôle des états psychologiques subconscients ?

Il y a dans l'âme du clair et de l'obscur, «des rayons et des ombres» ; tout ce qui se passe en nous n'arrive pas à la pleine lumière de la conscience, et le « connais-toi toi-même » de Socrate est peut-être, rigoureusement parlant, une impossibilité psychologique. C'est qu'en effet il y a une infinité de degrés dans la conscience,...

2 pages - 1,80 €

La loi d'intérêt dans la vie psychologique.

C'est le grand psychologue américain W. James qui, le premier, a mis en lumière l'importance de la loi psychologique de l'intérêt. On pourrait l'énoncer ainsi : la conscience choisit, et choisit ce qui l'intéresse, c'est-à-dire ce qui est en harmonie avec l'ensemble de la vie psychologique actuelle, avec ses tendances du moment. Nous allons constater les manifestations de cette...

3 pages - 1,80 €

Le monde romanesque d'après Albert Camus.

Assurément, le roman a pour privilège de rendre la médiocrité, et la banalité uniques et certains médiocres sont devenus de véritables mythes. Toujours dans l'œuvre de Flaubert Madame Bovary, le drame d'Emma c'est de se faire toujours illusion sur elle-même, soit en niant ou en reniant les sentiments vrais qu'elle éprouve ou a éprouvés, soit en croyant vivre...

5 pages - 1,80 €

Pour être libre, faut-il n'être soumis à aucune loi ?

o La définition traditionnelle de l'homme comme sujet libre, c'est-à-dire capable de choisir ses actes par sa volonté propre, indépendamment de toute contrainte extérieure, suppose toujours qu'il échappe en quelque sorte aux lois et déterminismes naturels. Ainsi, dans la philosophie de Descartes, l'homme, en tant qu'il a un corps, est soumis aux lois naturelles ; mais son âme,...

2 pages - 1,80 €

Tout est-il culturel et tout se vaut-il ?

L'homme semble être cet être culturel qui a dépassé sa condition première de naturalité. Pourtant il le demeure, mais son univers paraît de moins en moins naturel. C'est pourquoi on a coutume de dire que la culture est la seconde nature de l'homme. Mais si l'homme est cet être civilisationnelle, il n'en demeure pas moins qu'il existe un...

4 pages - 1,80 €

À MADEMOISELLE d'Alfred de MUSSET (podcast)

  Oui, femme, quoi qu'on puisse dire Vous avez le fatal pouvoir De nous jeter par un sourire Dans l'ivresse ou le désespoir. Oui, deux mots, le silence même, Un regard distrait ou moqueur, Peuvent donner à qui vous aime Un coup de poignard dans le cœur. Oui, votre orgueil doit être immense, Car, grâce à...

1 page - 1,80 €

Le Sens de la morale

1 : a) La relation à autrui est essentielle : être, pour un homme, c'est être reconnu. Car ce qui rend notre vie humaine, c'est d'en voir reconnue la valeur, ce qui suppose le jugement d'autrui. Il est donc tout autant essentiel que les relations humaines soient à ce point satisfaisantes qu'elles rendent possible de voir notre valeur...

4 pages - 1,80 €

Pourquoi distingue-t-on la production de la création ?

Il nous semble qu'au fondement de cette nouvelle hiérarchie qui s'instaure entre ces deux types d'acte et aboutit à la valorisation du créer, se trouve une distinction entre l'action de la nature et l'action de l'Homme. En effet, il apparaît que le terme « produire » se rapporte essentiellement à l'action de la nature. C'est l'ouragan qui produit...

9 pages - 1,80 €

Ambiguïté du terme de Liberté (Leibniz)

A. Philalèthe : Tant qu'un homme a la puissance de penser ou de ne pas penser, de mouvoir ou de ne pas mouvoir conformément à la préférence ou au choix de son propre esprit, jusque-là il est libre. Théophile : Le terme de liberté est fort ambigu. Il y a liberté de droit et de fait. Suivant celle de...

1 page - 1,80 €

Liberté et raison chez DESCARTES (Texte)

Seules nos pensées sont en notre pouvoir. A. Ce que vous me mandez de saint Augustin et de saint Ambroise, que notre coeur et nos pensées ne sont pas en notre pouvoir, et que mentent confundunt alioque trahunt (Ils confondent l'esprit et le tirent ailleurs), etc., ne s'entend que de la partie sensitive de l'âme qui reçoit les impressions...

1 page - 1,80 €

Le misérable subterfuge d'une liberté psychologique de KANT (Texte)

Quand je dis, d'un homme qui commet un vol, que cette action est, d'après la loi naturelle de la causalité, un résultat nécessaire des principes déterminants du temps qui a précédé, c'est qu'il était impossible qu'elle n'eût pas lieu. Comment donc puis-je, en jugeant d'après la loi morale, faire ici un changement et supposer qu'on aurait pu s'abstenir...

2 pages - 1,80 €

En quel sens la liberté de nos actions n'en exclut pas la détermination ? (Texte de Lachelier)

La liberté, la contingence et le déterminisme loin d'être autant de réalités complètes en elles-mêmes et par conséquent exclusives l'une de l'autre, ne sont, scion moi, que trois éléments, trois moments, comme dirait Hegel, d'une seule et même réalité. Un homme par exemple veut librement, mais encore faut-il qu'il veuille dans un sens et dans un intérêt déterminés,...

1 page - 1,80 €

En quel sens la liberté des choix n'exclut pas la prévision des conduites ? (Texte de Lachelier)

On dit quelquefois que, si le libre arbitre n'existait pas, toute la vie humaine serait renversée : mais il semble qu'une liberté d'indifférence absolue, qui ne nous laisserait aucune prise sur la volonté de nos semblables et ferait de leur conduite future une énigme dont ils n'auraient pas eux-mêmes la clef, serait beaucoup plus propre à produire l'effet...

1 page - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 1324 1325 1326 1327 1328 1329 1330 1331 1332 1333 1334 1335 1336 1337 1338 1339 1340 1341 1342 1343 1344 1345 1346 1347 1348 1349 1350 1351 1352 1353 1354 1355 1356 1357 1358 1359 1360 1361 1362 1363 1364 1365 1366 1367 1368 1369 1370 1371 1372 1373 1374 1375 1376 1377 1378 1379 1380 1381 1382 1383 1384 1385 1386 1387 1388 1389 1390 1391 1392 1393 1394 1395 1396 1397 1398 1399 1400 1401 1402 1403 1404 1405 1406 1407 1408 1409 1410 1411 1412 1413 1414 1415 1416 1417 1418 1419 1420 1421 1422 1423