Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Toutes les dissertations

Foi et raison font-elles bon ménage ?

Croire et savoir Avoir la foi, c'est croire sans preuve. Acte de confiance, la foi n'a pas à s'appuyer sur la raison. Au contraire, croire d'après des preuves, ce serait savoir, et cela rendrait inutile la foi. Ceux qui demandent qu'on leur démontre Dieu pour y croire ne voient pas que la foi nous demande au contraire de croire...

9 pages - 1,80 €

Comment l'art peut-il nous défaire de l'opinion, des clichés ?

Gilles Deleuze, dans Différence et répétition va jusqu'à arguer que la condition d'une authentique création est l'annihilation de l'image d'une pensée qui se présuppose elle même. Or, cette pensée qui « se présuppose », c'est celle-là même qui est à l'origine du cliché, de la représentation d'habitude, des images préconçues, produits de l'intelligence fabricatrice, et qui nous maintiennent dans...

4 pages - 1,80 €

Un acte gratuit est-il pensable ?

Wagner définit l'acte gratuit comme étant l'acte qui n'a pas de cause et qui est réalisé par pur plaisir : cet acte qui rend l'homme capable de risquer sa vie pour sauver quelqu'un d'un bâtiment en feu, mais aussi de pousser un étranger hors d'un train roulant à toute vitesse. Un acte gratuit est un acte accompli sans...

3 pages - 1,80 €

Texte étudié : Spinoza, Ethique, livre 1 : Savants et Ecclésiastiques

" Les hommes supposent communément que toutes les choses de la nature agissent, comme eux-mêmes, en vue d'une fin... Si par exemple une pierre est tombée d'un toit sur la tête de quelqu'un et l'a tué, voici la manière dont ils démontreront que la pierre est tombée pour tuer cet homme. Si elle n'est pas tombée à cette...

3 pages - 1,80 €

La perception visuelle du relief

Remarque. - Les conditions de la perception de la distance sont essentiellement les mêmes que celles du relief des objets. PLAN I. - Une des perceptions visuelles les plus intéressantes à étudier est celle du relief. Plusieurs cas sont à considérer : 1° Les objets sont inconnus. 2° Les objets sont déjà connus. ...

1 page - 1,80 €

Discutez cette formule : « Ce ne sont pas nos sens qui nous trompent; ce sont les jugements que nous formons d'après les idées qu'ils ne nous donnent pas ».

DÉVELOPPEMENT Dans son sens le plus large, le terme « erreur des sens » désigne toutes les erreurs de perception, en y comprenant les illusions et les hallucinations ; mais ici, il faut le prendre dans son acception la plus restreinte et entendre par là l'erreur commise quand nous nous trompons sur un caractère de l'objet, par exemple sur...

1 page - 1,80 €

La mémoire n'est-elle qu'une fonction biologique ?

La mémoire, qui consiste à ressusciter notre passé, est la condition nécessaire de la vie mentale. La vie est quelque chose qui se continue ; il n'y aurait pas de vie intellectuelle si le passé ne redevenait pas présent, si, comme le dit Leibnitz, le présent n'était pas chargé du passé et gros de l'avenir. Mais la mémoire n'est...

2 pages - 1,80 €

Quelles sont les conditions favorables à la fixation et à la conservation des souvenirs ?

L'acte même du souvenir est plus complexe qu'il ne le paraît au premier abord du moins suppose-t-il plusieurs conditions sans lesquelles il n'est pas de souvenir proprement dit. Pour se rappeler une chose, il faut d'abord qu'on en ait acquis une certaine connaissance et que cette connaissance soit fixée et conservée. C'est à cette condition que le souvenir pourra...

2 pages - 1,80 €

Dans quelle mesure les souvenirs reproduisent-ils le passé ?

Il est devenu banal de dire que notre vie mentale tout entière est un continuel devenir, et de remarquer que nos idées, nos sentiments changent insensiblement sous l'apport incessant de l'expérience : nous avons tous pu observer que les objets dont nous croyons conserver les images les plus fidèles, nous surprennent, lorsque nous les revoyons après quelque temps,...

2 pages - 1,80 €

Rapports et différences de l'image et du souvenir

Si nos sensations nous font vivre dans le présent, nos souvenirs nous font vivre dans le passé, et l'on pourrait être tenté de dire que nos images nous font vivre dans l'avenir, mais ce serait là une distinction trop tranchée, et s'il est vrai que notre imagination est souvent tournée vers le futur, il faut bien avouer que...

2 pages - 1,80 €

Se souvient-on des choses ou de soi-même ?

I. - Il faut distinguer deux mémoires : Il y a une mémoire impersonnelle, qui se rapproche de l'habitude, et qui consiste à utiliser les connaissances antérieurement acquises. Dans ce cas, on ne se souvient que (les choses. Par exemple à force de relire un texte, je suis devenu capable de le réciter facilement. Connaître les mots d'une...

1 page - 1,80 €

Des différentes conceptions que l'on peut avoir de la nature de l'association des idées

Quatre conceptions différentes sur l'association des idées, d'après M. Dumas : 1° Toute la pensée se ramène à l'association : c'est l'associationnisme pour qui les opérations mentales, même les plus complexes, ne sont que des formes d'association. Dans ce cas, la pensée s'explique par les trois notions de succession, d'identité et de différence, supposées irréductibles l'une à l'autre (Bain,...

1 page - 1,80 €

L'association des idées s'opère-t-elle d'une façon exclusivement mécanique ?

Tout à l'heure, je pensais à la Sainte-Chapelle ; cette idée a évoqué en moi toute une série d'autres idées ou souvenirs : Saint-Louis, Joinville, les Croisades, Jérusalem, puis certaines descriptions de Chateaubriand et de Loti. Cette évocation d'idées et d'images qui se sont suggérées les unes les autres, c'est ce que les psychologues appellent association. Ils y voient...

2 pages - 1,80 €

En quoi mes opinions m'appartiennent-elles ?

Introduction "en quoi" --> rapport entre mes opinions et moi-même "opinions" --> résultats d'une réflexion ( tourner son esprit vers soi-même ) "m'appartiennent-elles" --> se rapporte au sujet ( + sens philosophique du terme ) L'homme est capable de se forger ses propres idées ainsi que de se représenter dans le monde comme sujet pensant Existent-ils des limites que empêchent le sujet...

1 page - 1,80 €

Se retourner vers le passé nous empêche-t-il de vivre ?

« Elise, Elise » dit doucement une voix. Encore à moitié endormie, Elise reconnaît une voix familière, celle de sa maman. Cependant, celle-ci ne résonne pas comme d'habitude. La fatigue pourrait en être la cause. Elise se frotte les yeux et découvre sa mère penchée vers elle, le visage abattu. « Nicolas est parti, il ne reviendra plus....

2 pages - 1,80 €

Le bonheur est-il réservé aux simples ?

Le bonheur: Chaque individu y aspire et le recherche tout au long de sa vie. En donner une définition exacte est complexe mais si on s'attache à l'étymologie du mot, « bon » désigne le bien et « heur » le hasard, la chance. Bonheur est donc synonyme de bonne augure, de bonne fortune. C'est en ce sens...

2 pages - 1,80 €

L'analyse que Pascal fait de l'organisation sociale vous semble-t-elle subversive ?

intro: A l'instar des autres moralistes du XVIIème siècle, Pascal n'est pas un révolutionnaire, contrairement aux philosophes des Lumières qui proposeront une mutation de la société. Pour autant, il ne s'en livre pas moins à une analyse lucide de l'organisation sociale et du pouvoir qui la régit, fondés selon lui sur l'injustice et les préjugés, tout en revendiquant...

1 page - 1,80 €

Peut-on être certain d'être dans le vrai ?

D'après Jules César, « l'erreur est humaine ». Dans ce cas, peut-on être certain de ne pas se tromper ? La certitude est la propriété d'une croyance telle que l'on n'a pas de raison de douter de sa vérité, soit une adhésion complète de l'esprit à une vérité. Se tromper engage la vérité car se tromper c'est commettre...

2 pages - 1,80 €

NIETZSCHE: Humain trop humain, livre I, deuxième partie

« En contemplant une chute d'eau, nous croyons voir dans les innombrables ondulations, serpentements, brisements des vagues, liberté de la volonté et caprice ; mais tout est nécessité, chaque mouvement peut se calculer mathématiquement. Il en est de même pour les actions humaines ; on devrait pouvoir calculer d'avance chaque action, si l'on était omniscient, et de même...

2 pages - 1,80 €

Lettre à Morus, 5 février 1649 - René DESCARTES

« De tous les arguments qui nous persuadent que les bêtes sont dénuées de pensées, le principal, à mon avis, est que bien que les unes soient plus parfaites que les autres dans une même espèce, tout de même que chez les hommes, comme on peut voir chez les chevaux et chez les chiens, dont les uns apprennent...

3 pages - 1,80 €

Søren KIERKEGAARD (1813-1855) : Ou bien... ou bien, chapitre L'Assolement.

« On a l'habitude de dire que l'oisiveté est la mère de tous les maux. On recommande le travail pour empêcher le mal. Mais aussi bien la cause redoutée que le moyen recommandé vous convaincront facilement que toute cette réflexion est d'origine plébéienne (1). L'oisiveté, en tant qu'oisiveté, n'est nullement la mère de tous les maux, au contraire,...

3 pages - 1,80 €

ALAIN (1868-1951) Propos sur le pouvoir.

« Voter, ce n'est pas précisément un des droits de l'Homme ; on vivrait très bien sans voter, si l'on avait la sûreté, l'égalité, la liberté. Le vote n'est qu'un moyen de conserver tous ces biens. L'expérience a fait voir cent fois qu'une élite gouvernante, qu'elle gouverne d'après l'hérédité, ou par la science acquise, an-ive très vite à...

3 pages - 1,80 €

SAINT THOMAS D'AQUIN: La Somme théologique, Tome 1, question 83

« L'homme est libre ; sans quoi conseils, exhortations, préceptes, interdictions, récompenses et châtiments seraient vains. Pour mettre en évidence cette liberté, on doit remarquer que certains êtres agissent sans discernement, comme la pierre qui tombe, et il en est ainsi de tous les êtres privés du pouvoir de connaître. D'autres, comme les animaux, agissent par un discernement,...

3 pages - 1,80 €

SPINOZA, Traité des autorités théologiques et politiques, chapitre XVI

"Il est extrêmement rare que les souveraines Puissances donnent des ordres d'une extrême absurdité..."|| Le thème : L'autorité politique et la liberté individuelle. La thèse : La paix, finalité de l'État, est garantie par l'exercice rationnel du pouvoir et l'obéissance à l'autorité qui constitue la véritable liberté. Les enjeux : Le texte pose la question de la...

2 pages - 1,80 €

LUCRÈCE: De la nature, livre IV

« Signalons un vice grave de raisonnement [...] Évite cette erreur et garde-toi bien d'y tomber. La clairvoyance des yeux n'a pas été créée comme tu pourrais croire, pour nous permettre de voir au loin ; ce n'est pas davantage pour nous permettre de marcher à grands pas que l'extrémité des jambes et des cuisses s'appuie et s'articule...

2 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 1324 1325 1326 1327 1328 1329 1330 1331 1332 1333 1334 1335 1336 1337 1338 1339 1340 1341 1342 1343 1344 1345 1346 1347 1348 1349 1350 1351 1352 1353 1354 1355 1356 1357 1358 1359 1360 1361 1362 1363 1364 1365 1366 1367 1368 1369 1370 1371 1372 1373 1374 1375 1376 1377 1378 1379 1380 1381 1382 1383 1384 1385 1386 1387 1388 1389 1390 1391 1392 1393 1394 1395 1396 1397 1398 1399 1400 1401 1402 1403 1404 1405 1406 1407 1408 1409 1410 1411 1412 1413 1414 1415 1416 1417 1418 1419 1420 1421 1422 1423