Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Droit
Accueil Corrigés Info Contact RSS

Toutes les dissertations

Travail et liberté sont-ils antinomiques ?

Travail contrainte, châtiment de Dieu, travail douleur (cf. son étymologie) Travail contraire à la pente naturelle de l'homme: l'oisiveté; cf. Rousseau : le travail est une malédiction naturelle dont les hommes auraient pu se passer  Antiquité grecque: le travail est une activité« servile », d'esclave et ne fait l'objet que du mépris. Les hommes « libres» ne travaillent pas,...

5 pages - 1,80 €

Est-il possible de tout dire ?

Le langage sous sa forme la plus élaborée semble en effet propre à l'homme qui peut ainsi énoncer des vérités sur les choses et sur lui-même. Le problème de la vérité apparaît donc immédiatement. C'est pourquoi l'opinion prône l'ineffable c'est-à-dire ce qu'on ne peut pas dire faute de mots. Ils ne permettraient pas de traduire l'expression " la plus haute "...

3 pages - 1,80 €

La connaisannce de l'homme est-elle possible ?

|| Problème : Le problème se configure sur l’ambiguïté de la relation de l’homme à la connaissance, position pouvant à la fois être passive (dans le cas de l’homme objet de la connaissance) et active (le cas de l’homme comme sujet de la connaissance). L’intérêt problématique, en tant qu’il est fondé sur l’ambivalence sémantique de...

3 pages - 1,80 €

L'inconscient est-il un défaut ?

|| Thèmes : Abordons dans un premier temps la question de notre énoncé par le biais d’une analyse thématique des complexes notionnels qui en articulent le problème. Ceux-ci sont au nombre de deux. Tous deux sont corrélés au concept d’inconscient. Il s’agit de la notion de subjectivité et de la notion de conscience. Ces deux...

2 pages - 1,80 €

Nait-on Homme ?

 Le langage et la culture (faits de la culture) permettent de distinguer l'Homme de l'animal. Selon Aristote, « la nature ne fait rien en vain », ce n'est donc pas par hasard que les Hommes sont dotés de la parole. C'est l'outil qui permet de s'exprimer et de communiquer. C'est par cette communication que se transmet la culture entre les...

2 pages - 1,80 €

Y a-t-il une moralité du plaisir ?

Un siècle plus tard, la doctrine des Lumières préconisaient qu'un être raisonnable vivait pour le plaisir : « le plaisir est l'objet, le devoir et le but de tous les êtres raisonnables ».  Voltaire philosophe du 18ème siècle souligne dans ce propos l'aspect raisonnable ou la moralité du plaisir. C'est à cette époque que se développa le libertinage de m½urs surtout...

2 pages - 1,80 €

Faut-il souhaiter guérir du désir ?

L’objet n’est pas « beau » en lui-même, indépendamment de nous, sa grâce vient de ce que nous l’aimons. Et nous l’aimons parce qu’il nous fait plaisir selon la nature d’être vivant. Le simple désir, le simple sentiment de la beauté est ce qui accompagne l’accroissement de ma puissance d’être, l’accroissement en somme de ma vitalité.             L’homme a la propriété,...

3 pages - 1,80 €

La technique rompt-elle avec la nature ?

La nature est un intérieur toujours menacé d’effraction. Et s’il n’y a plus d’objet, il n’y a plus de sujet : puisque rien ne demeure, mais que tout  dans la nature est toujours disparaissant. La nature est un processus de dénaturation, condition d’accès à notre nature véritable qui ne doit pas être confondue avec la spontanéité animale. La nature c’est le...

1 page - 1,80 €

Les apparences nous égarent-elles ?

Par expérience, nous savons que les apparences, ainsi comprises, sont souvent différentes des choses elles-mêmes. C’est le cas de certaines apparences sensibles, c’est-à-dire de la manière dont nous percevons les objets matériels : par exemple, un bâton plongé dans l’eau semble brisé, une tour carré semble ronde à une grande distance…Mais c’est aussi le cas du comportement des individus :...

1 page - 1,80 €

La culture est-elle une prison ?

Les jugements de valeurs, les centres d'intérêts, les motivations, les goûts et les dégoûts que notre culture fait pénétré en nous dès notre plus jeune âge sans même que nous nous en rendions compte nous apparaissent spontanément, comme allant de soi et risquant potentiellement de rendre les autres cultures incompréhensibles et de nous faire tomber dans l'ethnocentrisme. Mais...

2 pages - 1,80 €

Le dialogue se réduit-il à la communication ?

 Dans le dialogue la pensée est évolutive. La communication est utilisée dans les deux sens(le récepteur devient émetteur et vice versa). Dans le dialogue on n’est pas passif mais actif. Comme le dialogue est l’oeuvre de plusieurs participants, cela permet la confrontation des points de vues, ce qui permet à notre opinion d’évoluer. La pensée va donc se...

3 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qu'un dialogue authentique ?

Le dialogue philosophique se construit grâce à l’amour de la sagesse, le philosophe tient sa raison d’être de la recherche du vrai. Le but n’est pas de détenir à tout prix cette vérité, mais d’avancer, toujours plus loin, perpétuellement, dans sa recherche, à l’image du proverbe : « Le sage cherche la vérité tandis que l’imbécile l’a déjà trouvée ». Le...

2 pages - 1,80 €

Que connaît-on par les mathématiques ?

Ainsi, les mathématiques permettent de connaître puisque le raisonnement mathématique adopte une démarche ascendante, partant des axiomes les plus élémentaires aux conclusions les plus élaborées en s’assurant de la vérité de chacune des étapes qu’il franchit. Les mathématiques ne sont pas basées sur un paradigme qui peut être renversé à tout moment comme en physique : les “révolutions scientifiques” de Kuhn...

4 pages - 1,80 €

Sommes-nous d'autant plus libre que nous sommes conscients ?

||La définition de la liberté la plus simpliste qui soit est qu'être libre c'est faire ce que l'on veut. Evidemment on peut le faire uniquement si l'on sait précisément ce que l'on veut et si on en a une conscience réfléchie. Liberté et conscience sont donc intimement liés au sein du sujet qui peut s'apparenter à une question...

2 pages - 1,80 €

Qu'est-ce qu'une « bonne » technique ?

||Problème : Puisque la technique se définit comme logique pratico-rationnelle dont l’application des règles propres est déterminée par une finalité, le critère d’évaluation de sa qualité doit résider dans son effectivité : la valeur de la technique consiste ainsi dans son aptitude à obtenir la réalisation du but qu’elle s’est fixé. L’efficience est donc le...

2 pages - 1,80 €

1 2 3 4 5 6 ... 1199 1200 1201 1202 1203 1204 1205 1206 1207 1208 1209 1210 1211 1212 1213 1214 1215 1216 1217 1218 1219 1220 1221 1222 1223 1224 1225 1226 1227 1228 1229 1230 1231 1232 1233 1234 1235 1236 1237 1238 1239 1240 1241 1242 1243 1244 1245 1246 1247 1248 1249 1250 1251 1252 1253 1254 1255 1256 1257 1258 1259 1260 1261 1262 1263 1264 1265 1266 1267 1268 1269 1270 1271 1272 1273 1274 1275 1276 1277 1278 1279 1280 1281 1282 1283 1284 1285 1286 1287 1288 1289 1290 1291 1292 1293 1294 1295 1296 1297 1298 1299 1300 1301 1302 1303 1304 1305 1306 1307 1308 1309 1310 1311 1312 1313 1314 1315 1316 1317 1318 1319 1320 1321 1322 1323 1324 1325 1326 1327 1328 1329 1330 1331 1332 1333 1334 1335 1336 1337 1338 1339 1340 1341 1342 1343 1344 1345 1346 1347 1348 ... 1418 1419 1420 1421 1422 1423